Test de la poussette LiteWay 3 de Chicco

Test de la poussette LiteWay 3 de Chicco

Une poussette urbaine très bien conçue
Le principal avantage de la poussette LiteWay de Chicco est d’offrir une vraie position allongée à 180° avec un repose-jambes relevable. C’est pourquoi elle est homologuée pour un usage dès la naissance jusqu’à 22 kg conformément au protocole de test LSU 001 2014-11.

La LiteWay est équipée de suspensions arrière et d’un système de roues très efficace avec 2 fois 2 grandes roues à l’arrière et uniquement 2 roues à l’avant pour avoir le minimum de frottements. Coté confort, on regrettera principalement l’absence de fenêtre de surveillance sur la capote.

Le pliage et le dépliage de la Chicco LiteWay sont les mêmes que sur la plupart des poussettes cannes.
Cela est simple, intuitif et rapide.
Pour le pliage, il suffit de déverrouiller le châssis en soulevant avec le pied la barre centrale arrière puis de pousser une petite pédale latérale avant de plier la poussette.
Pour le dépliage, il faut uniquement déverrouiller le châssis avec un loquet latéral, puis déplier la poussette.

Dépliée, ses 47cm* de large en feront une star des transports en commun car elle passera tous les portillons de métro, bus ou tram.

Le chapitre des reproches
La Chicco LiteWay est une poussette lourde, si on la compare à ses concurrentes. En effet, elle pèse 7.96 kg* contre 6.14 kg* pour la Maclaren Quest par exemple.
Une fois pliée, elle est aussi plus volumineuse que la moyenne des poussettes cannes : 105 cm* de long, 40 cm* de haut et 29 cm* de large.

En outre, la Chicco LiteWay n’est pas compatible avec une nacelle ou une coque / siège-auto. Cette possibilité, disponible chez certaines poussettes cannes 2ème âge comme la Red Castle City Link 2 ou la Bébé Confort Mila, aurait été très appréciable, afin d’avoir une poussette évolutive.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.